Notre vie a changé après l’ouverture de l’hôpital !

6 mois déjà que la population de Njiapanda Bella en Ituri a accès au centre hospitalier construit et équipé grâce à notre soutien.
Ce centre de 40 lits a été la concrétisation d’un rêve pour toute la population. Enfin un bloc chirurgical avec la présence permanente d’un médecin ! C’est le seul équipement de cette importance entre Mambasa et Mangina que 110 km séparent.

 

 

Déjà 136 naissances !

Sur la période des 6 premiers mois de fonctionnement, le centre hospitalier a permis 136 naissances dont 43 par césarienne.
Sur le seul mois de février, la Consultation Pré-Natale (CPN) a enregistré 82 femmes.
Toutes les mamans accueillies sont heureuses et rassurées par le suivi dont elles peuvent bénéficier.

Masika Vahwere Sifa témoigne : "Malheureusement la région était dépourvue des infrastructures de base comme ce centre hospitalier : en juillet 2014, je voulais accoucher au poste de santé de mon village, et par malchance la grossesse et l’accouchement se sont compliqués... J’ai dû aller à l’hôpital général de Mangina, unique hôpital à l’époque, où selon le médecin, l’enfant était déjà mort en cours de route. A l’heure actuelle, je suis enceinte et j’ai commencé la Consultation Pré-Natale (CPN) au centre de Njiapanda-Bella. Je suis très contente car le médecin est permanent et cette fois, en cas de complication, je ne ferai plus de long trajet lors de mon accouchement."

Plus de 300 hospitalisations

220 adultes et 87 enfants ont été hospitalisés et 56 opérations chirurgicales pratiquées. Le premier à bénéficier d’une intervention au bloc chirurgical est le jeune Katembo qui souffrait depuis deux ans d’un abcès au bras. Son père ne savait pas où l’amener pour le soulager. Les douleurs étaient telles qu’il était absent à l’école. Aujourd’hui il va bien et il suit une scolarité normale.

La santé est enfin abordable

Avoir accès à des soins de proximité, de qualité et à un prix raisonnable est aujourd’hui une réalité pour cette population vulnérable. Les patients et leurs familles paient leurs soins et contribuent ainsi au bon fonctionnement du centre. L’argent récolté permet de financer l’achat du matériel consommable (médicaments, pansements, petit matériel). Tout comme au Village Orange de Kabweke, les familles ont à cœur de payer les dépenses liées à leur santé.

Le Chef du Groupement, le Mwami Musoki Kinyondo ne cesse de remercier d’avoir construit cet équipement. Il témoigne d’au moins 5 décès par mois quand l’hôpital Njiapanda-Bella n’existait pas et que la seule solution était d’aller à moto à l’hôpital de Mangina, solution totalement inadaptée en cas de transfert d’urgence et coûteuse de surcroît.

Des infrastructures au cœur du Village Orange

L’hôpital correspond à l’infrastructure de santé qui compose le Village Orange que nous avons réalisé. En 2016, avec l’ONG SOS Enfants, nous nous engagions, avec son partenaire local, la Lide, dans la réalisation du deuxième Village Orange en République Démocratique du Congo, à Njiapanda Bella dans la province de l’Ituri. C’est un lieu d’accueil pour des familles déplacées par les conflits fonciers des hautes terres du Nord-Kivu. La population ne cesse d’y croitre.

Le centre hospitalier Njiapanda Bella s’articule autour des services de pédiatrie, médecine interne femme, médecine homme, chirurgie et maternité. Il fonctionne avec 14 personnes : un médecin, 6 infirmiers, un responsable de la pharmacie, un technicien du laboratoire, 2 filles de salles, un comptable, une sentinelle et un jardinier.
Les bâtiments construits grâce à notre aide sont : le bloc opératoire qui comprend une salle d’opération, une salle d’anesthésie, un vestiaire ou salle de brossage, une salle d’attente, une salle de réveil, une salle de préparation, une salle de consultation du médecin, une salle prévue pour l’échographie, une douche et les toilettes du médecin.
Un deuxième bâtiment est composé d’une réception, une pharmacie, un laboratoire, la comptabilité, une salle de soin et une salle de garde.
Un troisième bâtiment est utilisé pour les hospitalisations des hommes, des femmes et des enfants.
Par ailleurs, 4 pièces supplémentaires avec 4 lits accueillent les mamans venant de lointaines distances en attente de leur accouchement.

 

 

 

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche