Ouverture du Festival "Détours de Babel" à Grenoble

affiche detours de babel blog, mar. 2012Après «  Musique et Identité » en 2011, le festival« Détours de Babel » s’empare, dans sa deuxième édition, du thème « Musique et Politique », pour un voyage musical intitulé « Résistances ».
La musique a toujours été de tous les combats, sur tous les fronts : musiques militaires, religieuses, révolutionnaires, partisanes, identitaires… Mais aussi, hélas, de toutes les manipulations : musiques d’engourdissement, de soumission, d’aliénation ou de consommation…
Si l’art révolutionnaire est mort avec la fin des idéologies, comment la création musicale contemporaine résiste-t-elle aujourd’hui aux courants dominants, au nivellement des formes et des messages ? De quelles utopies nouvelles est-elle l’inventeur ou le reflet ?

Nous écouterons les « insurgés » de la langue, du libertaire Léo Ferré aux slameurs du quotidien, du spoken word acide des Last Poets, hérauts des Black Panthers des années 70, aux mots de feu des rappeurs d’aujourd’hui.

Nous parlerons du pouvoir de l’argent, des dérives de la spéculation, du pétrole, du nucléaire, de la guerre en Irak, des murs qui séparent les peuples…

Nous découvrirons hymnes nationaux revisités, concerts républicains, discours électoraux et diplomatiques, soliloques de tribuns et dictateurs ridicules…

 

detours de babel, mar. 2012Nous irons au Congo, au Burkina Faso, au Mexique, en Iran, en Algérie… écouter les minorités culturelles et leurs musiques de résistance aux pouvoirs politiques ou économiques en place.

Nous écouterons les harmonies, héritage de la révolution française, et les bandas mexicaines, fleurons des musiques identitaires amérindiennes.

Nous manifesterons dans les rues nos utopies mondialisées sur des gigantesques chars-continents, nous écouterons les rumeurs indicibles de la ville.

Nous danserons, enfin, jusque tard dans la nuit sur des airs libres de « mal poly-instrumentistes », libertaires des rythmes syncopés, dynamiteurs d’académismes bons teints.
Tout un programme en musique, en pleine période électorale, une grande bourrasque d’airs salutaires aux couleurs d’un monde qui ne veut pas tourner à vide.

Benoit Thiebergien & Jacques Panisset, directeurs artistiques des Détours de Babel

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème

Voir plus Sur le même thème
Musique : the show must go on !

Parmi les 40 festivals que nous soutenons en France et en Afrique cette année, 22 sont annulés. Ils devaient accueillir plus de 300 000 personnes cet été. Sur les 18 autres...

Youssouf Amine Elalamy, lauréat du 2e Prix Orange du Livre en Afrique

Le Prix Orange du Livre en Afrique récompense Youssouf Amine Elalamy pour son roman C’est beau, la guerre, publié aux éditions Le Fennec au Maroc. Il est le lauréat 2020, parmi 38 titres proposés initialement par 28 maisons d’éditions africaines francophone.
Lire la suite sur lecteurs.com

Que ce soit pour démocratiser l’accès au savoir ou pour former des personnes en situation d’exclusion sociale et professionnelle, le numérique est un formidable levier dans...

Une soirée imaginée par Antoine Sahler et François Morel avec plus de 80 musiciens, chanteurs lyriques, jeunes solistes, chœur d’enfants, jazzmen, et grands noms de la...

Photographe occasionnel, amateur de photographie ancienne, instagrammeur frénétique, collectionneur d’appareils… Ce nouveau MOOC (massive open online course) s’adresse à tous...

Vous avez été nombreux à suivre le premier MOOC de l’École du Centre Pompidou. Avec le Centre Pompidou et ses partenaires, nous sommes heureux de vous proposer 4 nouvelles...