Un club, un autiste

Pour de jeunes autistes, le sport s’impose souvent comme un vecteur d’insertion sociale privilégié. Activité qui prône l’acceptation de la différence, le respect de l’autre, ou encore la solidarité, le rugby s’avère être un sport particulièrement adapté pour s’ouvrir au milieu ordinaire. Forte de ce constat, l’association "Un club, un autiste", propose à des enfants et adolescents de s’adonner, de manière encadrée et adaptée, à la pratique du rugby en structure sportive ordinaire.

L’opération est née en 2002, à l’initiative de Julien Schramm, grand reporter à L’Équipe et père d’un jeune autiste. Connaissant bien le milieu du rugby et les valeurs qu’il véhicule, il décide, avec son fils Maxime, de tenter le coup…Après avoir convaincu un éducateur spécialisé de les accompagner dans cette aventure, il inscrit Maxime au Nice Université Club. Les entraînements s’enchaînent et, entre Maxime, les joueurs et les entraîneurs, l’alchimie prend peu à peu.

Désireux d’élargir ce programme à d’autres enfants autistes, partout en France, Julien Schramm crée alors l’association niçoise "Un club, un autiste". Le succès est au rendez-vous et en 2008, afin de mieux développer le projet au niveau national, M. Schramm demande à la Fédération Française de Sport Adaptée (FFSA), l’Unapei et la Fédération Française de Rugby de prendre le relais (FFR).

Accepter la différence

"Aujourd’hui, une soixantaine d’enfants, allant de 5 à 20 ans, sont intégrés dans 45 clubs partenaires !" témoigne Charlotte Berger, coordinatrice du projet au sein de la FFSA. La quasi-totalité des clubs sollicités jusque là a accepté le projet. Certains d’entre eux, tels que le Rennes Etudiants Club, accueillent même jusqu’à six jeunes atteints d’autisme au sein de leurs équipes.
Dans la grande majorité des cas, les jeunes autistes sont alors pleinement intégrés à la vie du club. "Nous travaillons à ce que le projet fasse partie intégrante des objectifs des structures sportives, c’est l’un des paramètres essentiels pour une intégration réussie et pérenne". Un moyen également de sensibiliser les autres, joueurs et staff sportif, à la question du handicap.

Et lorsqu’avec l’âge, en avançant dans les catégories, l’activité devient plus exigeante et plus complexe, les clubs essaient de ne pas tout interrompre, en faisant généralement jouer les jeunes dans une catégorie inférieure. "Leur passage à l’âge adulte n’empêchant par ailleurs en rien leur participation à la vie quotidienne du club", affirme Charlotte.

Pour pouvoir ouvrir la pratique du rugby au plus grand nombre, Charlotte travaille main dans la main avec la Fédération Française de Rugby. "Cela nous permet d’avoir plus de relais sur le terrain, plus de clubs prêts à faire partie du programme, plus d’enfants et de familles au courant de cette possibilité qui s’offre à eux".

Malheureusement, dans certaines régions, le manque d’éducateurs spécialisés freine considérablement le projet. "Nous manquons d’agents d’intégration, parce qu’il y en a peu et parce que nous n’avons pas assez de moyens pour les rémunérer". Un problème auquel la FFSA espère remédier rapidement, notamment grâce au soutien de la Fondation Orange. "Cette aide est primordiale, notamment pour nous permettre de remplir notre nouvel objectif : doubler le nombre d’enfants intégrés d’ici la fin de la saison 2009-2010", conclut Charlotte.

En savoir plus : Charlotte Berger, coordinatrice FFSA.

Article rédigé par Claire Gillot
Agence d’informations Reporters d’Espoirs

La Fondation Orange confie à l’Agence d’informations Reporters d’Espoirs la rédaction d’articles sur des initiatives qu’elle soutient. Ces initiatives ont été validées selon les critères de la charte éditoriale Reporters d’Espoirs. Les articles ont pour mission de rendre compte de leur développement et de leurs résultats.

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème

Voir plus Sur le même thème

Même si nous encourageons l’utilisation du numérique si efficace dans certains programmes éducatifs, il n’est pas la réponse unique aux multiples besoins des personnes avec...

La progression de l’épidémie de Covid-19 sur le continent africain fait craindre le pire. La Fondation Orange vient de doter ses Fondations Orange locales d’Afrique et du...

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, Orange a doté la Fondation Orange d’un fond exceptionnel de 3 millions d’euros. Cette somme est destinée à soutenir des...

Autisme Info Service est le premier dispositif gratuit et national d’information et d’écoute en ligne permettant d’aider et d’orienter les personnes avec autisme, leur...

3 directions ont été choisies pour orienter nos soutiens en 2019 : le répit, l’innovation et le numérique. Suite à notre étude sur l’impact social de notre programme, nous...

Pour favoriser l’inclusion des personnes avec autisme, nous avons initié en 2012 un programme expérimental de déploiement numérique auprès des structures d’accueil et des...