Un mécénat unique pour les jeunes artistes

A l’occasion de la sortie du « Guide du mécénat musical » (Ariane Dolfus, éditions La lettre du Musicien), Marie-Sophie Calot de Lardemelle (Responsable du mécénat culturel de la Fondation) retrace la formidable aventure du mécénat musical d’Orange. Faite d’évolutions, voire de révolutions, c’est aussi l’histoire des rapports entre le monde de la musique et celui de l’entreprise. Des mondes aux cultures différentes mais qui s’attirent.
 

Marie Sophie Calot de Lardemelle mécénat musique Fondation orange
Marie-Sophie Calot de Lardemelle.

 

Ariane Dolfus souligne que notre Fondation compose, avec la Société Générale et BNP Paribas, le trio des groupes engagés historiquement dans le mécénat musical…depuis une trentaine d’années !

Créée du temps de la marque France Télécom, la Fondation, rebaptisée Orange, est devenue "un financeur indispensable du paysage vocal français, et notamment du baroque… avant de s’élargir à toutes les musiques classiques, à l’opéra, ainsi qu’aux musiques du monde et au jazz". "Une révolution rendue nécessaire par une offre désormais importante en musique ancienne et notre volonté de nous rapprocher de nouveaux publics", précise Marie Sophie. "Depuis 1987, la Fondation a détecté et accompagné plus de 120 formations musicales, dont la plupart sont aujourd’hui sur le devant de la scène culturelle, à l’exemple d’Accentus, des Talens Lyriques, du Cercle de l’harmonie ou de Pygmalion."

Dans ce cadre plus ouvert, notre ambition reste aujourd’hui de découvrir de nouveaux talents et de faire connaître la musique, les musiques, au plus grand nombre. Comment ? En retransmettant les opéras en direct dans les cinémas par exemple et en soutenant festivals de musique vocale. En 2015, une soixantaine de projets musicaux ont bénéficié du soutien de la Fondation.


"Depuis 1987, la Fondation a détecté et accompagné plus de 120 formations musicales"


 
 
Détecter et aider ces jeunes artistes à se professionnaliser, les accompagner jusqu’aux grandes scènes, cela rejoint aussi la philosophie qui nous guide dans nos deux autres axes de mécénat, la santé et l’éducation numérique : aider les jeunes à trouver leur place dans le monde professionnel et dans la société.

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème

Voir plus Sur le même thème

Un spectacle musical unique inspiré cette année par l’Afrique, animé par André Manoukian avec la participation exceptionnelle d’Angélique Kidjo. Une soirée pendant laquelle...

L’Opéra national de Paris propose avec notre soutien l’opération "Opéra d’été" proposée à toutes les villes françaises. Pour favoriser l’accès du plus grand nombre aux œuvres du...

En avant la Musique ! Jazz, musiques du monde, musiques classiques, chansons françaises… En 2021, nous avons choisi de soutenir de jeunes festivals dont certains « nés » en...

Éditrice de Lecteurs.com, la Fondation Orange a également créé deux prix littéraires, le Prix Orange du Livre et le Prix Orange du Livre en Afrique. Des références auxquelles...

Youssouf Amine Elalamy, lauréat du 2e Prix Orange du Livre en Afrique

Le Prix Orange du Livre en Afrique récompense Youssouf Amine Elalamy pour son roman C’est beau, la guerre, publié aux éditions Le Fennec au Maroc. Il est le lauréat 2020, parmi 38 titres proposés initialement par 28 maisons d’éditions africaines francophone.
Lire la suite sur lecteurs.com

Que ce soit pour démocratiser l’accès au savoir ou pour former des personnes en situation d’exclusion sociale et professionnelle, le numérique est un formidable levier dans...