Une nouvelle étape pour le Programme Villages

Le Fonds SUEZ Initiatives et la Fondation Orange se rapprochent et nouent un partenariat concernant le Programme Villages.
L’objectif ? Développer des synergies qui bénéficieront aux Villages Walia en Guinée Conakry et Bangou Carrefour au Cameroun.
Ce partenariat ouvre des perspectives nouvelles pour l’avenir des populations de ces zones reculées.

Deux partenaires complémentaires

Initiés par la Fondation Orange, ces Villages sont déjà dotés de 3 types d’infrastructures donnant accès à l’éducation, aux soins et à l’eau.

Le Fonds SUEZ initiatives est un engagement solidaire du Groupe SUEZ dont la vocation est de contribuer à lutter contre les exclusions : il favorise notamment l’accès à l’eau, à l’assainissement et à la gestion des déchets des populations défavorisées dans les pays en développement.
La mise en œuvre des actions sera opérée par les équipes de l’association avec le soutien et la participation - en mécénat de compétences et quand cela est possible - des salariés du groupe SUEZ, pour la mise en place sur le terrain des activités afin de renforcer la qualité et la pérennité des solutions mises en œuvre (technique, institutionnelle, économique…).

 

Signature de la convention de partenariat par Myriam Bincaille, déléguée générale du Fonds Suez environnement initiatives et Brigitte Audy, secrétaire générale de la Fondation Orange, en présence de Luc Héripret, responsable du programme Villages à la Fondation Orange

 

En Guinée Conakry, le village de Walia

A Walia, l’école est fréquentée par 150 enfants, le village compte 4000 habitants. Le projet piloté par l’ONG Aide et Action International, doit favoriser la scolarisation et la réussite des enfants à l’école, notamment les filles.
En plus de la création d’une école primaire de 3 salles de classes, d’un bureau de direction, des latrines séparées seront construites. Le projet prévoie aussi le fonçage d’un puits amélioré à l’école de Tonya, la reconstruction du poste de santé de Walia et la réalisation d’un forage équipé de pompe à motricité humaine dans le secteur de Tonya. La réalisation de 30 latrines publiques sanPlats (sanitary platform) est prévue pour améliorer la santé et l’hygiène communautaire.
Le personnel enseignant et de santé ainsi que les acteurs communautaires seront formés pour assurer la gestion durable des infrastructures.

Au Cameroun, le village de Bangou Carrefour

A Bangou Carrefour (projet mené avec l’ONG LUKMEF-Cameroon), l’objectif est de fournir de l’eau potable à 4500 écoliers et à la population par la construction de deux forages dans l’école communautaire et le centre de santé. La construction de deux blocs de latrines est aussi prévue avec l’accès à l’eau pour se laver les mains.
Deux comités vont gérer durablement ces infrastructures (l’association des parents d’élèves et le comité santé). Ils seront constitués de villageois, choisis par la communauté pour leurs capacités à gérer des infrastructures de santé et d’accès à l’eau. Ils seront formés afin qu’ils puissent expliquer à la communauté le bon fonctionnement et la bonne utilisation des infrastructures.
L’accès à l’eau sera gratuit pour les élèves et les malades. Le reste de la communauté paiera une redevance de maintenance au comité de gestion. Son montant sera de 10 centimes pour 20 litres d’eau.

 

femmes en Guinée

 

Au-delà de leurs compétences spécifiques, la Fondation Orange et le Fonds SUEZ initiatives ont comme objectif commun l’innovation, l’échange d’expertises et la durabilité des projets pour améliorer durablement la qualité de vie des plus vulnérables qui sont partie prenante des projets.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche