Women for change 2013 : Maria Raharinarivonirina / Madagascar

biographie

Dans la communauté du zébu du sud de Madagascar, les femmes, sans éducation et sans droit à la propriété ni à la succession, n’ont pas droit à la parole. Le pouvoir est détenu exclusivement par les hommes à travers la propriété du zébu considéré comme l’idole de la puissance. Ainsi, elles sont complètement dépendantes des hommes, dans un contexte de très forte insécurité alimentaire. SOS Village d’enfants travaille à l’autonomisation et à l’émancipation des femmes dans la région, afin de permettre un développement communautaire global. Trois « Maisons des femmes » ont ainsi été construites afin d’offrir aux femmes une éducation, des formations professionnelles et des informations sur leurs droits.

 

 

Le but du projet est de rénover ces 3 Maisons des femmes, et d’en construire et en animer 3 nouvelles pour lutter contre le sexisme et toutes formes de violence. Les activités au sein des Maisons des Femmes s’appuieront sur trois étapes : alphabétisation et formation des filles et des femmes puis sensibilisation de toute la communauté aux droits des femmes. Pour leur sécurité alimentaire, toutes les femmes recevront une formation agricole afin d’améliorer le rendement : gestion, communication, développement de greniers communautaires. Elles pourront être accompagnées dans la création d’activités génératrices de revenus, accéder au crédit, voir leurs initiatives encouragées…

Au total, 810 femmes regroupées en 6 associations bénéficieront directement de formations et de sensibilisations développées par les Maison des Femmes. Autonomes et intégrées à la société, elles participent ainsi au développement de la communauté dans son ensemble.

> en savoir plus sur le projet

 

 

Women for change, engagez-vous !

La Fondation Orange et le Women’s Forum s’engagent et créent le prix Women for change qui récompense des projets humanitaires de femmes en Afrique.

Du 16 septembre au 15 octobre 2013, les internautes ont voté pour le projet qui leur semblait le plus important. Le projet de Maria Raharinarivonirina a été choisi par une majorité des 10 000 votants et obtient une aide de 25 000 euro. Le 16 octobre, les participantes au Women’s Forum à Deauville ont également pu voter pour leur projet favori. Le projet de Marie Nomo Messina a ainsi été sélectionné et reçoit également une aide de 25 000 euros.

Grâce à leur engagement en faveur des droits de la femme, leur dévouement envers les enfants ou leur travail pour l’insertion des populations marginalisées, les 5 candidates contribuent à rendre le monde meilleur. La Fondation Orange souhaitant toutes les soutenir, les 3 autres candidates recevront chacune 5 000 euros pour les aider à développer leur projet.

Découvrez ou redécouvrez leurs histoires.

Edition 2013 : Sarah Toumi, Brigitte Michel, Marie Noma-messina, Anta Mbow, Maria Raharinarivonirina.

Edition 2014 : Mariama Moussa, Noushka Teixeira, Massego Mmipi, Adamou Hawaou, Togo Mariam Sidibe.

Edition 2015 : Lily Fouad Attallah, Nour Al Emam, Khedija El Madani, Rocio Nieto, Nora Belahcen Fitzgerald.

 

Partager cet article

 

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recherche