Autisme et société : nous soutenons 33 nouveaux projets d’insertion

Même si nous encourageons l’utilisation du numérique si efficace dans certains programmes éducatifs, il n’est pas la réponse unique aux multiples besoins des personnes avec autisme. Pour elles, s’insérer plus facilement dans la société et vivre mieux demande aussi d’adapter le travail, l’habitat, l’accès à la culture, aux loisirs… Notre comité de sélection a décidé de soutenir 33 nouveaux projets dont 8 projets d’habitat alternatif.

 

 

L’habitat alternatif, c’est-à-dire ?

Dans le cadre du programme « Habitat Alternatif » que nous avons lancé en 2017, nous avons déjà financé 23 projets différents et structurants. Ces initiatives prennent plusieurs formes :

  • Foyer d’Accueil Médicalisé hors les murs
    Un Habitat partagé indépendant pour adultes, géré par un Foyer d’Accueil Médicalisé.
  • Colocation « Solidaire »
    Chaque personne a sa chambre individuelle, et partage des espaces communs. Une structure externe gère le bon fonctionnement et les accompagnements personnalisés.
  • Habitats partagés
    Studio ou T2 au sein d’un même immeuble ou maison avec des espaces communs (salon, cuisine, salle à manger…). L’accompagnement est assuré par des intervenants extérieurs.
  • Logements « tremplin »
    Logements temporaires permettant une évolution vers un logement autonome.

 

Pour ce comité, ce sont 8 projets qui ont été soutenus permettant ainsi aux personnes avec autisme d’avoir leur propre logement.

Parce que ce type d’habitat ne peut convenir à tous, nous avons aussi décidé de soutenir d’autres lieux d’accueil pour améliorer les conditions de vie et d’apprentissage par exemple en offrant des parcours sensori-moteurs, des équipements sensoriels, des équipements numériques…
Au total, 11 projets d’établissements accueillant des adultes ont bénéficié d’un soutien.

Les projets que notre comité de sélection a décidé de soutenir

 

Autisme Aveyron : un exemple d’habitat partagé qui fonctionne !

Des espaces privatifs et des espaces communs constituent cet habitat dans un tissu urbain à la fois serein et propice à la socialisation.
La cuisine y joue un rôle central : lieu d’apprentissage et de plaisir elle permet de développer ses capacités de concentration, d’adaptation, de travail en équipe, de respect des règles. C’est aussi un moyen d’aborder la vie professionnelle par la vente de gâteaux et au final de gagner en confiance en soi et dans son rapport aux autres.
Un jeune qui y a acquis son autonomie vient de quitter les lieux pour emménager dans son propre appartement en milieu totalement ordinaire !

D’autres initiatives pour accéder à l’essentiel

Pour que l’inclusion soit complète, il faut que chacun ait aussi accès au travail, à la culture, aux loisirs…
Pour cette raison, notre comité a décidé de financer 14 autres projets :

  • équipement d’une galerie d’art exposant des œuvres réalisées par, pour et avec des personnes avec handicap,
  • dispositif donnant accès au spectacle vivant,
  • soutien à des ESAT culturels,
  • financement de matériel informatique pour une formation professionnelle,
  • achat de matériel de jardinage adapté…

Laisser un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.