Coups de coeur Ô Féminin
Magdalena

Magdalena

Des prothèses en 3D qui changent la vie !

Magdalena Zaraś a participé au projet Maker Woman au FabLab powered by Orange.
Au cours de ce projet, elle a travaillé sur un prototype de prothèse de main mécanique. Les prothèses de main sont coûteuses, ce qui représente un défi notamment pour les parents d’enfants, qui doivent les faire remplacer par de nouvelles au fur et à mesure que l’enfant grandit.

Elle nous présente son parcours.

Tout d’abord, il y a eu la participation au projet Maker Woman, plus de 3 mois de travail très intense. Vous travailliez sur des logiciels libres qui vous permettaient de créer des prototypes de manière professionnelle. La technologie 3D est ici très utile. Elle augmente la disponibilité des prothèses en réduisant considérablement leurs coûts de fabrication. Vous apprenez à faire fonctionner des machines pour finalement créer un prototype à vous, un produit original sous la direction d’éducateurs expérimentés. Juste après ce projet, j’ai reçu le titre de "Amazing Woman" et j’ai reçu une subvention pour poursuivre mon développement.

Quel impact ce projet a-t-il eu sur votre vie ?

Grâce à ce projet, je me suis reconvertie en tant que constructrice CAO et opératrice d’impression 3D. Je participe à des projets qui aident les patients dans leur fonctionnement quotidien.

Votre travail professionnel actuel est-il lié d’une manière ou d’une autre aux compétences que vous avez acquises au cours du projet Maker Woman, puis en travaillant dans le cadre de la bourse Amazing Woman ?

Oui, je travaille pour une entreprise d’orthèses et de prothèses qui a récemment rejoint le groupe Ottobock, la plus grande entreprise de prothèses au monde. Je réalise des scans 3D des membres inférieurs des patients et je modifie ces scans 3D en fonction des recommandations des orthésistes. Ces scans sont ensuite découpés en MDF, et les couches de l’orthèse sont thermoformées sur ces modèles en bois. Je modélise également des pièces pour la fabrication de prothèses de jambes et les imprime en 3D.

Grâce à Amazing Woman, je me suis lancée dans un voyage passionnant et je suis reconnaissante à la Fondation Orange pour cette opportunité unique. Elle m’a permis de faire des choses étonnantes, et je continue à me développer.

 

Recherche